Comment vérifier l’état de vos pneus moto ou scooter ?

Il est très probable que si vous ne vous déplacez pas au travail avec ou que vous ne l’utilisez pas quotidiennement, votre moto ou scooter soit resté sans bouger pendant plusieurs jours consécutifs voir plusieurs semaines. Comme la plupart des autres composants de votre deux-roues, les pneus moto ne sont pas faits pour rester immobiles. Ils ne s’usent pas, mais d’autres détails doivent être examinés pour savoir si ils sont endommagés ou non.

Les points à examiner pour vérifier l’état de vos pneus moto :

1. Vérifiez le niveau de pression des pneus

Il est évident que pendant des périodes prolongées d’inactivité, comme par exemple celle subie lors du confinement lié au coronavirus, le niveau de pression de vos pneus a très certainement baissé. Il vous faudra en faire la vérification et le cas échéant remettre vos pneus à la bonne pression avant de rouler.

verifier niveau de pression pneu moto

2. Vérifiez que vos pneus n’aient pas subi de déformation

Au-delà du niveau de pression, il est possible que vos pneus aient subi des déformations au fil du temps, d’autant plus si il s’agit d’une grosse moto et qu’elle n’a pas été surélevée sur sa béquille pendant son inactivité. Cela n’arrive généralement pas en quelques semaines sur des pneus neufs, mais si vous n’avez pas conduits pendant plusieurs mois, il vous faudra vérifier que vos pneus n’ont pas subi de déformation.

3. Vérifiez l’état d’usure général

Il va sans dire que vous devez également vérifier que l’état d’usure de vos pneus est conforme à ce qui est autorisé par législation, et qu’aucun indicateur d’usure ne soit encore apparu sur vos roues. Et comme vous le disions préalablement, vérifiez qu’ils n’aient subi aucune déformation suite à une période d’immobilité. En cas de doute sur l’état de vos roues, n’hésitez pas à vous rendre chez un garagiste de confiance pour lui demander son avis et changer vos pneus si il vous y invite. Certains cas sont toutefois flagrants. Vous pouvez évidemment continuer à vous déplacer librement sur votre moto jusqu’à atteindre le niveau d’alerte. Mais quelle meilleure façon de profiter de votre moto qu’avec des pneus neufs, avec une adhérence parfaite, en ces mois de printemps, d’été et d’automne qui nous attendent. Dans tous les cas, j’insiste, il est important que vous les examiniez régulièrement et les mettiez à la bonne pression, ceci pour votre sécurité. Et si vous remarquez la présence de défauts, changez-les simplement le plus rapidement possible.

Le type de pneus moto à changer impérativement :

Les pneus usés

etat pneu moto uséL’usure est la raison la plus courante pour laquelle nous finissons par changer nos pneus. Il est également vrai que nombreux sont ceux qui attendent le début de la saison pour se faire. Dans tous les cas, si vous attendiez, c’est le moment de les changer.

On dit souvent que l’usure est totale lorsqu’il reste 1,6 mm de bande de roulement, mais vous n’êtes pas obligé d’y aller avec la règle pour mesurer vos pneus. Ceux-ci ont des indicateurs d’usure qui se trouvent à l’intérieur de la rainure du pneu. Ce sont des lignes que le caoutchouc du pneu lui-même forme vers l’extérieur, de sorte que lorsque la bande de roulement est usée, elles affleurent le pneu. Pour vous aider à voir où se trouve ce témoin, vous disposez sur le côté de la petite marque “TWI” ou du Bibendum gravée dans le cas des pneus Michelin. N’attendez pas que les témoins s’affichent complétement. Lorsqu’ils sont déjà clairement visibles à quelques millimètres de la surface (cela dépend de la moto sur lequel vous roulez et de la dureté du pneu), vous en avez peut-être juste assez pour une longue sortie ou un voyage, pas plus.

Les pneus déformés

De nombreux pneus finissent à la poubelle (enfin, recyclés aujourd’hui) parce qu’ils ont été déformés. Peu fréquent sur les pneus de voitures, ce phénomène est plus courant sur les motos, en raison de leurs géométries, de l’utilisation de pneus plus tendres et de leurs particularités lors des virages, des freinages et des accélérations. Les pneus qui ont été utilisés pendant de nombreux kilomètres avec une haute pression se déforment au centre, aplatissant la courbe dont ils ont besoin. Les pneus qui ont roulé avec peu de pression se déforment également et la moto aura du mal à épouser les courbes. Les pneus motos souffrent également des accélérations et des freinages brusques, une conduite agressive ou l’activation continue de l’ABS peut également les déformer. Et, comme nous l’avons déjà dit, si la moto reste toujours dans la même position à l’arrêt sur ses pneus, ils finiront aussi par se déformer.

Les pneus crevés ou aux flancs fissurés

pneu moto fissuré

Faites attention si vous avez grimpé sur un trottoir un peu plus vite que prévu, ou si vous rencontrez des nids-de-poule ou des brèches dans l’asphalte. Dans ces circonstances un pneu peut se fissurer ou au moins être impacté suffisamment pour être délicat à utiliser. Rendez-vous dans un garage si quelque chose comme cela vous est arrivé et faites-les vérifier en les démontant. Même si votre pneu n’a pas subi de crevaison majeure, il peut être conseillé de le changer. Les pneus « tubeless » sont généralement réparés lorsqu’ils ont subi des fissures avec des “champignons” qui ont pénétré à l’intérieur. Si la fissure est importante, ce champignon peut ne pas le recouvrir complètement et commencer à déformer le pneu à un endroit précis. Si vous décider d’effectuer la réparation vous-même à l’aide d’un kit de réparation crevaison, il vous est quand même conseillé de vous rendre au garage et de le faire réviser.

Les pneus durcis

Le caoutchouc d’un pneu a des propriétés qui lui permette de durer des années, mais il n’est pas éternel. Avec le temps, du fait des échaudements et refroidissements subis en continu, le pneu perd ses propriétés et commence à durcir. Lorsque cela se produit, l’adhérence est également mise à mal et le risque de déformations et même d’éclatement augmente. Si vos pneus sont restés immobiles depuis longtemps ou si vous ne les avez tout simplement pas changés depuis de nombreuses années, c’est peut-être le moment idéal pour le faire.